Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 19:06

Dans son édition du 8 octobre 2016, L'Est Républicain racontait le parcours peu banal d'un jeune Bisontin - Jérémy Peyron - qui ayant tout juste décroché son bac littéraire (spécialité cinéma) au lycée Pasteur en juin 2016 choisissait de faire un tour du monde plutôt que de rejoindre une école de commerce. Sa première destination a été la Corée du Sud : il s'est envolé pour Séoul le 12 septembre 2016, avant de poursuivre son périple en Asie - Japon, Taïwan - et en Amérique du Nord - au Canada. L'AAFC - Bourgogne-Franche-Comté vous invite à découvrir les vidéos postées sur Youtube par Jérémy Peyron, vidéaste amateur et magicien, qui donne une image rafraîchissante de la Corée... et du monde.

Jérémy Peyron : les tribulations d'un vidéaste bisontin en Corée (et dans le monde)

C'est un vlog (blog sur lequel sont postées des vidéos), qu'on peut découvrir sur la chaîne Youtube qu'a créée Jérémy Peyron à partir du compte Hohenheims; Huit vidéos consacrées à la Corée du Sud y ont été publiées entre septembre et octobre 2016, d'une durée de quatre à treize minutes, qui nous emmènent de Séoul au port de Busan.

Avec une mise en scène réussie, y compris par les ambiances sonores créées, ces vidéos donnent une envie de découvrir la Corée et de rencontrer un peuple attachant - la magie parvenant à permettre des rapprochements entre les personnes sans que les mots ne soient nécessaires.

L'AAFC - Bourgogne-Franche-Comté vous laisse découvrir le vloggeur Jérémy Peyron !

Lire également :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture Société
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 18:06

Né à Gray le 8 décembre 1946, ayant travaillé avec Joan Miro, Joseph Beuys et Pablo Picasso et accompli une oeuvre décrite par son ami peintre, écrivain et critique d'art Michel Seuphor comme représentant "l'aboutissement du cubisme", le Bisontin Christian Fumagalli est l'une des peintres vivants français majeurs. Un article de l'édition du 12 janvier 2017 de L'Est Républicain, intitulé "Fumagalli, le peintre aimé de la Corée", explore la présence de Christian Fumagalli dans les collections publiques et privées de la République de Corée (Corée du Sud).

Christian Fumagalli et la Corée

Le magnat financier Moon Duck-hwa (qui dirige MY Invest) est également un collectionneur qui a souhaité réunir les oeuvres de plus de 50 artistes français contemporains dans le cadre d'une exposition organisée au Musée d'Art de Yangpyeong du 13 décembre 2016 au 28 février 2017 - les pièces exposées devant ensuite rejoindre sa collection.

Parmi les oeuvres exposées figurent des peintures abstraites de Claude Bellegarde, Claude Viallat, Denis Rivière et Ben Vaultier, des photographies de Sabine Weiss et Jacques Bosser, ainsi que des sculptures de Jean-Pierre Giovanelli and Paul Van Hoeydonck. On trouve également des peintures du Franc-Comtois Christian Fumagalli, déjà exposé au Musée d'art moderne de Séoul depuis 1986, et qui explique avoir vendu toutes ses toiles "en deux secondes" lors de sa première exposition en Corée.

L'artiste explique cet attrait des Coréens pour ses oeuvres par le fait qu'elle met l'accent sur la qualité du trait dans le dessin, comme au pays du Matin Calme, et choisit des thèmes comme le cheval, également présents dans la création artistique coréenne.

Sources :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 18:38

Du 26 au 30 avril 2016, la Bibliothèque Léon Deubel à Belfort a proposé une sélection d'ouvrages de la littérature coréenne contemporaine - offrant un aperçu sur une littérature riche mais encore largement méconnue en Occident.

Découvrir la littérature coréenne contemporaine à Belfort

Par où commencer ? Une anthologie de nouvelles coréennes (intitulée Séoul, vite ! vite !) brossant un portrait de la société coréenne moderne, fait de traits d'humour et de désenchantement ? Le récit de Minsu, diplômé sans emploi qui découvre le monde parallèle des quiz (Quiz show) ? Ou la confrontation, pleine d'humour et d'humanité, des Coréens des deux côtés du 38e parallèle - au temps où Coréens du Nord et du Sud se parlaient encore (dans la BD Le visiteur du Sud) ?

Désormais accessible par des traductions en français relativement nombreuses (par exemple, au sein de la collection "Lettres coréennes" de l'éditeur Actes Sud, tandis que des oeuvres de fiction nord-coréennes peuvent désormais être lues en France), la littérature coréenne offre un regard sur une autre société, dont elle raconte la modernisation, les drames historiques mais aussi des interrogations qui ont une portée universelle dans le récit et le parcours de ses héros anonymes.

Source :

 

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture
commenter cet article
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 21:00

Cela fait maintenant trois ans qu'une coopération a été établie entre le lycée agricole de Quetigny, en Côte d'Or, et le lycée agricole de Yeoju, dans la province sud-coréenne de Gyeonggi. Après un déplacement des lycéens français en Corée et un accueil des lycéens coréens en France, l'artiste coréenne Kim Mookwon a réalisé une performance calligraphique au lycée de Quetigny, avec les étudiants d'aménagement paysager. 

L'artiste coréenne Kim Mookwon au lycée agricole de Quetigny

Dans l'art coréen traditionnel, comme dans l'art chinois, la calligraphie à l'encre de chine sur fond blanc occupe une place essentielle - et ce même choix technique et chromatique se retrouve dans les paysages traditionnels peints à l'encre de Chine. L'artiste Kim Mookwon s'inscrit dans cette tradition, tout en la resituant également dans une perspective abstraite, résolument moderniste, et en utilisant d'autres couleurs - vives -  qui rompent avec les monographies en noir. 

C'est ainsi une performance calligraphique inspirée de son live drawing art qu'a donnée l'artiste coréenne, avec les élèves spécialisés en aménagement paysager du lycée agricole de Quetigny, témoignant de la vitalité des échanges artistiques et culturels noués par l'établissement avec le pays du Matin calme.

Sources :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture Education
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 13:50

En février 1981, François Mitterrand, alors candidat à la présidence de la République, avait visité la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). La RPD de Corée figure ainsi parmi les - nombreux - pays ayant offert des cadeaux à l'ancien chef de l'Etat, dont beaucoup de pièces sont exposées au Musée du Septennat, à Château-Chinon, inauguré en 1986 dans la ville dont François Mitterrand a été maire de 1959 à 1981.  

Parmi les cadeaux offerts par les Nord-Coréens figure ainsi un chauffe-plat en métal argenté, exposé - ironie du sort ou malice d'un conservateur du Musée ? - à côté de couverts anciens en argent, dédicacés, offerts par un Américain, le Gouverneur de Rhode Island G.Joseph Garrahy. Nous n'avons malheureusement qu'une photo partielle du chauffe-plat, illustré ci-dessous.

Si l'on ne trouve pas sur Internet d'inventaire complet des collections du Musée du Septennat, le comité régional Bourgogne de l'Association d'amitié franco-coréenne est intéressé par toute autre information sur les pièces nord-coréennes conservées par le Musée.

 

Un chauffe-plat en métal argenté nord-coréen au Musée du Septennat à Château-Chinon

Source :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture Cuisine coréenne
commenter cet article
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 22:46

Dans le cadre de la part de 1 % du budget d'opérations architecturales devant être consacrée à des œuvres culturelles ("1 % artistique"), une installation de l'artiste coréenne Haegue Yang est suspendue depuis 2013 dans le hall d'entrée de la Maison des Sciences de l'Homme, à l'Université de Bourgogne - mettant ainsi en valeur une figure majeure de la scène artistique coréenne contemporaine.

Une installation de Haegue Yang à l'Université de Bourgogne

Née en Corée en 1971 d'un père journaliste et d'une mère écrivant, vivant et travaillant aujourd'hui en Allemagne, Haegue Yang s'est inspirée des stores vénitiens dans ses sculptures suspendues. Nous retrouvons cette inspiration pour son installation dans le hall de la Maison des Sciences de l'Homme, à Dijon, inaugurée le 27 mai 2013 en présence de l'artiste.

Le choix de Haegue Yang, qui avait représenté la République de Corée (Corée du Sud) à la biennale de Venise en 2009, à  la Maison des Sciences de l'Homme de l'Université de Bourgogne est dû au centre d'art contemporain le Consortium.

L'inauguration de l'installation de Haegue Yang le 27 mai 2013.

L'inauguration de l'installation de Haegue Yang le 27 mai 2013.

Source :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 18:07

Du 31 octobre 2015 au 24 janvier 2016, deux peintres coréens majeurs - Han Mook et Lee Ungno - feront l'objet d'une exposition au centre d'art Le Consortium, rue de Longvic à Dijon, intitulée "Deux peintres modernistes coréens à Paris". Les commissaires de l'exposition seront le Français Franck Gautherot et la Coréenne Seungduk Kim, co-directeurs du Consortium. Enfin, le 16 novembre à 2015 de 19h à 20h30, Franck Gautherot leur consacrera une conférence - toujours au Consortium. Une occasion de découvrir deux artistes dont l'oeuvre est intimement liée à notre pays, où ils se sont réfugiés.

Oeuvre de Lee Ungno

Oeuvre de Lee Ungno

Peinture de Han Mook

Peinture de Han Mook

Lee Ungno (1904-1989) a vécu à Paris une première fois en 1957, avant de s'y établir définitivement en 1959 (hormis deux ans en prison en Corée du Sud de 1967 à 1969, sous un faux prétexte d'espionnage pour la Corée du Nord). Un des pionniers de l'art abstrait en Corée, il a incorporé dans son oeuvre les traditions occidentales. A Paris, il a collaboré avec la galerie Fachetti, un des hauts lieux de l'expressionnisme abstrait.

Né en 1914, Han Mook s'est affirmé depuis les années 1960 comme un des maîtres coréens de l'abstraction - qu'il a reliée aux formes de l'art national. Ayant commencé à peindre pendant la guerre de Corée (1950-1953), il s'est établi à Paris en 1961 - abandonnant l'enseignement en Corée pour se consacrer à son oeuvre artistique, dominée par la profondeur de la couleur et une expressivité rare. Après la mission Apollo sur la Lune de 1969, l'espace interstellaire a occupé une place importante dans ses toiles.


Le vernissage de l'exposition a eu lieu le 30 octobre 2015.

Le Consortium - 37 rue de Longvic, 21000 Dijon.

Du mercredi au dimanche de 14h à 18h et le vendredi jusqu’à 20h Fermé les jours fériés et pendant les périodes de montage d’expositions.
Entrée : 4 euros par personne. Gratuit : pour les Amis du Consortium, les moins de 18 ans, les groupes scolaires, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, les invalides, les étudiants spécialisés (histoire de l’art, Beaux-Arts, Arts Déco, architecture), les journalistes (carte presse), les critiques d’art (carte AICA), les artistes (carte maison des artistes). Gratuit le vendredi en nocturne à partir de 17h.


Conférence le lundi 16 novembre à 19h (durée environ 1h30) au Consortium, rue de Longvic à Dijon. Entrée libre, réservation obligatoire par courriel auprès de noemie.satori@leconsortium.fr ou par téléphone au 03.80.68.45.55. La conférence sera précédée d’une visite commentée de l’exposition à 18h30 et d’un apéritif offert par Ricard.

Sources et informations :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 23:47

A l'initiative de l’association G3C pour la promotion de la culture et de l’art culinaire coréens dans le monde, une nouvelle et mémorable soirée a été organisée dans le cadre prestigieux du clos de Vougeot, le mercredi 14 octobre 2015, pour faire découvrir la cuisine et la musique traditionnelle de Corée.

Didier Martin, adjoint au maire de Dijon. D'autres personnalités politiques étaient présentes, dont le sénateur de la Côte d'Or François Patriat.

Didier Martin, adjoint au maire de Dijon. D'autres personnalités politiques étaient présentes, dont le sénateur de la Côte d'Or François Patriat.

L'idée de croiser les cultures française et coréenne, que met en oeuvre l'association G3C depuis maintenant cinq ans, doit beaucoup à l'entregent de sa présidente, Mme Han Sang-in, qui appartient à une famille de grands commerçants coréens et a étudié la littérature française, en Corée puis en France. L'événement du 14 octobre 2015 a revêtu une signification particulière, dans le cadre des années croisées France-Corée (du Sud) à l'occasion du 130e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la France et la Corée en 1886, comme l'a observé Mme Han Sang-in :

J’espère que cet évènement pourra servir à mondialiser la gastronomie coréenne à l’approche des 130 ans de relations diplomatiques entre la France et la Corée.

De fait, l'excellence de la cuisine coréenne a été mise en valeur par des vins de Bourgogne de grande qualité, alors que plusieurs chefs coréens du groupe agro-alimentaire CJ ont fait découvrir les spécialités coréennes : galbi (bœuf mariné dans une sauce de soja), bibimbap (mélange de riz et de légumes) et bien sûr le kimchi, choux fermenté dans de la sauce de saumure, qui avec son goût pimenté est devenu un symbole de la cuisine du pays du Matin Calme.

La culture coréenne était également abordée par un concert de musique traditionnelle coréenne (gugak), un spectacle de samulnori de la troupe du professeur Kim Dong-won de l’université Wonkwang et un concert de daegeum (flûte coréenne) interprété par Lee In-bo.

Cuisine et musique traditionnelle coréennes au menu du Clos de Vougeot

Source :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture Cuisine coréenne
commenter cet article
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 21:46

Dans notre édition du 12 juillet 2015, nous soulignions la présence d'une Coréenne Américaine, la flûtiste Stéphanie Kwak, au programme de la 14e édition du festival "Musicales en Côte Chalonnaise", qui s'est déroulé du 13 au 16 août derniers. Dans la presse locale, Le Journal de Saône-et-Loire a tout particulièrement mis en valeur l'interprétation de Beethoven lors du final du festival. Nous reproduisons ci-après l'article paru dans le quotidien bourguignon, sous le titre "Beethoven pour le final des Musicales".

Musicales en Côte Chalonnaise : un final éblouissant

Le 5e et dernier concert de la 14e édition des Musicales en Côte chalonnaise, dimanche, a été à la mesure des quatre premiers. La fougue des jeunes musiciens a ravi le public présent en l'église buxynoise. Paul Huang, au violon, Louis Schwizgebel, au piano, Norek Hakhnazaryan, au violoncelle, et Stéphanie Kwak, à la flûte, ont notamment interprété l'Allegro Vivace de Beethoven. L'équipe organisatrice d'Autour de Buxy en fête aura fort à faire pour l'année prochaine, après l'éclatant succès de l'édition 2015.

Sources :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Culture
commenter cet article
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 17:06

Du 13 au 16 août 2015 se tient la quatorzième édition du festival "Musicales en Côte Chalonnaise", selon un concept désormais éprouvé : accueillir des musiciens de renommée internationale dans les villages de la côte chalonnaise pour interpréter des oeuvres de musique de chambre, les concerts étant suivis d'une dégustation de vin choisi parmi les crus des vignerons de la région. Les artistes résident au Pinacle à Saint-Vallerin. Pour l'édition 2015, l'AAFC-Bourgogne met à l'honneur une jeune flûtiste de talent, Stéphanie Kwak, Coréenne américaine, qui se produira à deux reprises - en concert avec le violoncelliste Narek Hakhnazaryan, le violoniste Paul Huang et le pianiste Louis Schwizgebel - le samedi 15 août à 19h à l'Eglise de Saint-Boil, et le dimanche 16 août à 16h à l'Eglise de Buxy. Portrait et programme.

Stéphanie Kwak

Stéphanie Kwak

Née à Chicago, de parents coréens, Stephanie Kwak a la double nationalité américaine et sud-coréenne. A l’âge de onze ans, elle débute sa carrière musicale en Corée dans la classe de prodiges du Seoul Arts Center. A douze ans, elle est invitée à se produire en soliste par de nombreux orchestres. Durant cette période, elle gagne plusieurs premiers prix lors de concours : Korea National Youth Competition, Korea Music Educational Newspaper Competition, Nanpa Competition. Stephanie Kwak vient de terminer son Master à la Juilliard School de New-York. Ayant remporté le premier prix au concours « Alexander & Buono International Flute Competition » elle a pu donner un premier récital au Carnegie Hall. Dans le cadre du concours de la « National Flute Association », elle a terminé première en étant la plus jeune participante. Durant cette saison, Stephanie Kwak a donné de nombreux récitals en solo, et créé « Third Ear Deaf » de Harada à New York au théâtre Peter Jay Sharp, Lincoln Center. Récemment, elle s’est produite comme soliste à l’Avery Fischer Hall sous la direction de David Robertson et à la Philharmonie de Berlin. Elle réside à l’Upper East Side à New York City et aime également peindre.

Le programme de la soirée du 15 août (à partir de 19 heures), à l'Eglise de Saint-Boil, sera intégralement dédié à la musique française, et s'achèvera par une dégustation préparée par le château de Chamilly, propriété de la famille Desfontaine : après la version pour violoncelle et piano de la Sonate de César Franck, sera jouée la version pour flûte, violon et piano de la Musique de Cour de Jean Françaix. Le concert se poursuivra avec la Sonate pour flûte et piano de Francis Poulenc, avant de se terminer par une interprétation du Trio pour violon, violoncelle et piano de Maurice Ravel.

Le concert du dimanche 16 août à 16 heures, à l'Eglise de Buxy, est intitulé "Autour de Beethoven". Quatre morceaux seront joués :
- Ludwig van Beethoven : Sonate pour violon et piano ;
- Franz Schubert : Introduction & Variations sur « Trockne Blumen » pour flûte et piano ;
- Johann Nepomuk Hummel : Trio pour flûte, violoncelle et piano ;
- Ludwig van Beethoven : Trio pour violon, violoncelle et piano.
La dégustation après concert sera offerte par le domaine Laurent Cognard.

Source (dont billetterie) :

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Coréens d'outre-mer : autres articles Culture
commenter cet article

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page