Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 13:38

Au printemps dernier, de graves tensions ont failli faire basculer la situation dans la péninsule coréenne vers un état de conflit ouvert. Depuis, de timides signes de réouverture du dialogue intercoréen se sont matérialisés par la reprise, notamment, des activités de la zone intercoréenne de Kaesong. La délégation de l'AAFC présente en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) en juillet-août 2013, à l'occasion des cérémonies du 60ème anniversaire de la fin de la guerre de Corée, était conduite par Benoît Quennedey, vice-président de l'AAFC et président du comité régional Bourgogne de l'AAFC, qui nous livre quelques impressions sur la situation actuelle.

Palais-des-etudes-du-peuple_Pyongyang_ecran-de-consultati.JPG
Un
proverbe coréen dit "mieux avoir vu une fois qu'entendu parler cent fois". C'est forte de cette vérité universelle que l'Association d'amitié franco-coréenne, qui promeut les échanges et les coopérations entre la France et l'ensemble de la péninsule coréenne, se rend régulièrement au Nord de la péninsule afin de disposer d'informations de première main sur la situation économique et sociale et préparer des échanges futurs. En effet, le fort biais en France dans la couverture médiatique de la Corée du Nord rend encore plus difficile de se fier aux seules informations, lacunaires et sensationnalistes, disponibles dans les médias.

Après les graves tensions du printemps, marquées par des exercices militaires conjoints américano - sud-coréens d'une ampleur exceptionnelle ayant conduit la RPDC à durcir son discours, les cérémonies de la fin de la guerre de Corée ont été marquées par une volonté d'apaisement, les discours officiels laissant la porte ouverte à une reprise du dialogue - tant entre les deux Corée qu'avec les Etats-Unis. Des échanges informels se sont renoués, sans aboutir toutefois jusqu'à présent à une nouvelle phase de discussions formelles, bilatérales ou multilatérales. La demande des Etats-Unis que la Corée du Nord procède déjà à sa dénucléarisation ne s'inscrit manifestement pas dans une perspective de "donnant-donnant", mais plutôt comme une façon de faire monter les enchères avec le constat - exact - que l'embargo n'a pas entravé jusqu'à présent les progrès de la technologie militaire nord-coréenne. Pour sa part, la RPD de Corée demande une levée au moins partielle des sanctions qui entravent son développement économique, d'abord civil, et fragilisent sa population.

Car l'économie apparaît bien comme la priorité des autorités nord-coréennes. Si cette volonté n'est pas nouvelle, elle prend un visage particulier avec l'organisation de conférences sur les zones économiques spéciales dans le pays et à l'étranger et un appel réitéré aux capitaux étrangers, notamment pour moderniser les infrastructures. Certains pays, comme la Mongolie, prennent pied sur le marché nord-coréen, dont la modernisation de la capitale montre l'émergence d'une classe moyenne pouvant acheter l'ensemble des biens de consommation disponibles. Une entreprise allemande a manifesté son intérêt de s'implanter dans la zone intercoréenne de Kaesong, où plus de 120 PME sud-coréens emploient des ouvriers nord-coréens. De manière générale, les observateurs s'attendent à un nouveau train de mesures économiques et font état de l'intérêt des Nord-Coréens pour la politique de rénovation économique (Doi Moi) conduite au Vietnam après 1986.
_DSC2257.JPG
Tout en répondant aux demandes des entreprises désireuses de mieux connaître l'économie nord-coréenne, l'AAFC et l'AAFC-Bourgogne ont placé les coopérations en matière d'architecture et d'urbanisme au coeur du déplacement de juillet-août 2013, au regard des échanges déjà réalisés dans ce domaine et de la présence d'architectes ou étudiants en architecture dans la délégation. 

Si l'ouverture économique crée de nouvelles tensions, avec le risque d'aggraver les inégalités sociales et entre les régions, elle apparaît aussi comme le meilleur garant de la paix et de la stabilité dans une région qui constitue l'un des derniers bastions, anachroniques, de la guerre froide.
_DSC1651.JPG
Photos Alain Noguès

Partager cet article

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Activités AAFC-Bourgogne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page