Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 21:35

Si les communautés caucasiennes sont les premières victimes de la montée des agressions racistes dans la Russie post-soviétique, les Asiatiques - et en particulier les Coréens - ne sont pas épargnés par une violence trouvant notamment son origine dans l'activisme des groupes skinheads. Après deux faits divers tragiques récents, l'AAFC-Bourgogne dénonce ces crimes odieux avec la plus grande fermeté.

En moins d'un mois, deux étudiants coréens en Russie ont été victimes de graves agression, mettant en lumière la montée d'un racisme anti-asiatique dans l'ex-Union Soviétique.

Le 15 février 2010, un étudiant sud-coréen a été tué à Irkoutsk, en Extrême-Orient, après avoir été agressé par de jeunes Russes. Il participait à un programme d’échanges à l’université d’Altaï.

shim_agression_russie.jpg
Le 7 mars, une nouvelle agression, à Moscou cette fois (photo ci-dessus du lieu de l'agression), a frappé un étudiant sud-coréen de 29 ans du nom de Shim, en troisième année à l’Institut national de la cinématographie (VGIK). Shim a été attaqué à la gorge avec une arme blanche. Il a été frappé par un homme masqué, à 10 mètres d'un groupe de cinq autres amis coréens qu'il venait de quitter. Alors que le ministère des Affaires étrangères suit très attentivement cette affaire, la piste privilégiée par la police russe est celle d'un acte raciste commis par un groupe skinhead d'extrême-droite. Une attaque similaire avait causé la mort d'un Chinois au même endroit, une semaine plus tôt.

Les jours de Shim étaient hors de danger après qu'il eut subi une intervention chirurgicale de 4 heures. Selon un responsable de l'hôpital après l'intervention, "il peut à présent respirer normalement et communiquer, il est hors de danger, mais il faudra suivre l’évolution de son état pendant encore deux à trois jours avant d’être totalement rassuré".

Le comité régional Bourgogne dénonce ces actes odieux, signes d'une intolérable montée du racisme dans la Russie post-soviétique : les étudiants étrangers, ayant pourtant choisi la Russie pour se former, en sont les premières victimes. Alors que l'Union Soviétique a été naguère le deuxième pays au monde, après les Etats-Unis, pour le nombre d'étudiants étrangers accueillies, l'attitude de minorités d'extrême-droite accentue le déclin de la Russie sur la scène de la coopération universitaire internationale.

Source : Yonhap (dépêches des 
8 mars et 9 mars 2010)

Partager cet article

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Coréens d'outre-mer : autres articles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page