Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 00:24

Tintin-au-pays-des-soviets_couverture.jpgLe dessinateur belge Hergé était tellement peu fier de son premier opus Tintin au pays des Soviets, caricature anticommuniste grossière, que ce sera la seule bande dessinée (BD) de l'auteur jamais republiée sous un dessin moderne. Mais l'anticommunisme primaire a toujours ses amateurs, 80 ans plus tard, et à défaut d'Union soviétique, les amateurs sont obligés de se replier sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). C'est ce qu'a fait un professeur d'histoire-géographie de Decize, Antoine Billard, où la mièvrerie le dispute à l'ignorance dans ce qui a été qualifié d'article d'information publié par Le Journal du Centre.

Tout d'abord, il faut le savoir, Antoine Billard avait peur. Il avait la trouille au ventre. "Le stress monte au maximum ! Là, je peux vous garantir que le matin, juste avant de passer le poste frontalier, je n'en menais vraiment pas large, mais pas large du tout ! On ne sait pas ce qu'il peut se passer". Pourtant, c'est un courageux, l'Antoine ! N'apprend-on pas qu'il "aime bien voyager dans des pays extrêmes", mais qu'il "a pas envie de perdre la vie non plus" ? Il aurait dû demander aux millions de touristes sud-coréens, chinois et occidentaux s'ils étaient accueillis avec des mitraillettes, mais voilà, il aurait fallu qu'il sache qu'il existe un tourisme en Corée du Nord, et comment aurait-il pu le savoir ? Car c'est le problème de notre héros : il ne se renseigne pas, il ne lit pas, mais il sait tout. Et en 24 heures dans une ville-frontalière de la Corée du Nord, il a tout vu du pays, tout compris.

 

Peut-être aurait-il pu se renseigner auprès de l'agence de voyage avec laquelle il a fait son excursion en RPD de Corée ? Car il dit en avoir échangé des méls - soixante ! pas moins, selon notre Tintin reporter - mais le problème est qu'il ne savait même pas qui était l'organisateur de son excursion (qu'on appelle une extension dans le jargon touristique : par exemple, vous visitez la Chine du Nord-Est dix jours, et vous faites une extention d'une journée en Corée du Nord). Koryo Tours (et pas Koryotour, comme écrit par erreur dans l'article...) n'a en effet rien d'une filiale de "l'agence d'Etat nord-coréenne", comme le prétend notre Antoine. C'est une agence britannique, dirigée par Nicholas Bonner, qui fait visiter la Corée du Nord à plus de 1.000 Occidentaux chaque année depuis des lustres. Mais chut, ne le répétez pas ! Sinon, le mythe du héros, du surhomme, qui a risqué sa vie au bout de l'enfer, va en prendre un sérieux coup. Antoine Billard, voyageur de l'extrême, ne mérite pas un traitement aussi ingrat.

 

Et en cas d'indigestion, comment va-t-on aux toilettes, surveillé que l'on est en permanence, se gausse grassement le brave Antoine ? S'il avait un peu lu, il saurait qu'il ne fait que recycler la vieille vanne anticommuniste ("en URSS, on nous surveillait partout, sauf dans les toilettes"). S'il avait lu encore un peu plus, il aurait su que les diarrhées touchent bon nombre de visiteurs occidentaux en Corée du Nord, peu habitués au changement de climat et de nourriture (et pour l'anecdote, le même phénomène existe aussi dans le Sud de la péninsule). Mais comment il aurait pu le savoir, l'Antoine ? Il aurait fallu qu'il liste des guides de voyage, comme l'excellent Bradt Travel Guide, ou consulte des sites d'agences spécialisées (comme Koryo Tour) ou des sites gouvernementaux... Demander cela à quelqu'un qui ne sait même pas le nom, sinon la nationalité, de son tour operateur, c'est quand même en demander un peu trop. Et puis, un voyageur de l'extrême comme lui, n'a sans doute jamais jugé utile de se renseigner sur les conditions sanitaires des pays qu'il visite.

 

Mais l'Antoine, il a un don extralucide. Il sait que, dans le musée qu'il a visité, les trois quarts des salles sont des trompe-l'oeil, car on allumait la lumière en entrant et en sortant et qu'une des salles était vide (il l'a bien vu, même s'il n'a pas pu y rentrer !). C'est amusant, mais l'auteur de cet article, quand il visitait les musées en Ukraine, se rappelle qu'on allumait et on fermait aussi la lumière sur son passage... C'était en 2002, bien après la fin de l'URSS. Et puis, en France, cela arrive que des salles soient en cours de réaménagement, vides temporairement et non proposées à la visite. Mais comment il aurait pu le savoir, l'Antoine ? C'est un voyageur de l'extrême, pas quelqu'un qui a roulé sa bosse aux quatre coins de la planète ! L'URSS, il était trop jeune pour connaître...

 

Heureusement, pour sortir de sa grisaille, il a vu le spectacle des enfants. Et là, ils avaient de jolis costumes colorés... une mise en scène, forcément ! Cela tombe bien, c'était un spectacle, et Tintin, s'il connaissait un peu la culture coréenne, aurait appris que les mêmes enfants portant les mêmes costumes traditionnels produisent les mêmes spectacles au Sud de la péninsule coréenne... Mais comment il aurait pu le savoir, l'Antoine, qu'il y a une même culture coréenne dans l'ensemble du pays ?

 

A la date de publication du présent article, l'article du Journal du Centre avait été vu plus de 1 700 fois - ce qui prouve qu'il n'y a pas que sur M6 et sur TF1 où, plus le procédé est grossier, plus le succès populaire est assuré. Sur les trois commentaires qui avaient été laissés par des lecteurs, l'un observait avec pertinence qu'il est à peu près aussi subtil de prétendre connaître la Corée du Nord en vingt-quatre heures qu'en restant le même laps de temps à Paris pour affirmer tout connaître de la France. Mais comment il aurait pu le savoir, l'Antoine ? C'est un voyageur de l'extrême, et Paris, c'est tellement loin de Decize...

 

Source : Le Journal du Centre. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page