Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 00:47

Parmi les Coréens de Chine, qui constituent la communauté coréenne la plus nombreuse en dehors de la péninsule coréenne, Ju Deok-hae (ou Chu Deok-hae) est une figure éminente par le rôle qu'il a joué pour la Libération de la Corée. Emprisonné pendant la Révolution culturelle, mort en 1972 comme simple fermier, il a été réhabilité par le gouvernement chinois, suite à une campagne conduite par les Coréens de Chine.

Né en 1911 en Sibérie sous le nom de Oh Gi-seob, Ju Deok-hae s'affirme très tôt comme l'une des principales figures de la résistance coréenne en Chine à l'occupation japonaise, en rejoignant dès 1931 les rangs du Parti communiste chinois (PCC). Il est formé à Moscou entre 1936 et 1939, avant de rejoindre les écoles militaires anti-japonaises, sur le terrain, et de participer au mouvement Jongpung. 

Après la capitulation japonaise en 1945, il occupe différentes responsabilités dans le Nord-Est de la Chine, puis au sein du district de Yeonbyeon, autonome à partir de 1952, comme secrétaire général du Parti puis président du district. Il est considéré comme le père de la création du district autonome de Yeonbyeon.

Pendant la Révolution culturelle, à partir de 1966, le rejet des traditions conduit à une remise en cause du statut des minorités nationales, notamment coréenne. Emprisonné comme nationaliste et espion, Ju Deok-hae voit sa peine de mort commuée par Zhou En-lai en un exil dans une ferme de la province de Hubei, où il meurt comme simple fermier le 3 juillet 1972, à l'âge de soixante-et-un ans.

Après sa mort, les Coréens de Chine ont mené, avec succès, une campagne pour sa réhabilitation : Mao Zedong et Zhou En-lai ont reconnu ses qualités éminentes de combattant révolutionnaire,
et un monument, d'une hauteur de 20 m, a été érigé à sa mémoire à Yeonbyeon en 1986. Il a été inauguré pour le quatorzième anniversaire de sa mort.

Sources :

- Lee Kwang-gyu, Overseas Koreans, Jimoondang Publishing Company, Korean Studies n° 19,
Seoul, 2000. ISBN 89-88095-18-9,
koreannet (y compris photo),
-  bybook.


Autres articles sur les Coréens de Chine :
- Cho Nam-gi, une figure politique et militaire des Coréens en Chine

- Les délégués d'origine coréenne au 17ème Congrès du PC chinois
- Les Coréens de Chine

Partager cet article

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Coréens d'outre-mer : autres articles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page