Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 01:32
La présence coréenne dans le monde arabe est récente : elle a commencé principalement en 1974, lorsque des entreprises sud-coréennes de construction, comme Hyundai, ont choisi d'envoyer des travailleurs du bâtiment sur des projets localisés, notamment, dans les pays du Golfe persique. L'augmentation du coût de la main-d'oeuvre sud-coréenne a ensuite tari les vagues de migration coréennes dans le monde arabe où ne résideraient plus aujourd'hui que 12.000 Sud-Coréens, dont plusieurs milliers de Nord-Coréens.

La venue de deux Coréens musulmans en pélerinage (pour le Haji) à La Mecque, en 1959, aurait marqué historiquement la première migration du pays du Matin calme vers le monde arabe. Il faudra toutefois attendre 1974, année où la Corée du Sud obtient un marché de construction d'autoroutes en Arabie Saoudite, pour que se mettent d'importants flux migratoires de Coréens dans les pays arabes. Entre 1975 et 1985, 1,1 million de Sud-Coréens auraient émigré dans cette partie du monde pour des raisons professionnelles, notamment des travailleurs du bâtiments, employés par Hyundai Construction.

Le développement de la Corée du Sud et, corrélativement, le renchérissement de la main-d'oeuvre sud-coréenne a tari cette source de migration : si les chaebols sud-coréens restent implantés dans les pays arabes, leurs employés sont désormais principalement locaux. Selon les statistiques du gouvernement sud-coréen, la présence coréenne dans les pays arabes s'éleverait aujourd'hui à 12.000 personnes, présents d'abord au Koweït (5.000 Coréens), au Qatar (1.800 personnes), aux Emirats Arabes Unis (1.600), en Arabie Saoudite (1.200), en Libye (964) et en Egypte (685). Des communautés moins nombreuses sont également enregistrées au Maroc, en Jordanie, à Oman, en Irak, à Bahreïn, au Soudan, en Tunisie, en Algérie, au Yémen, en Syrie et au Liban, ainsi qu'en Mauritanie. Le retrait du contingent sud-coréen en Irak (qui a compté jusqu'à 3.600 hommes), en décembre 2008, a fortement réduit la présence coréenne dans ce pays, qui ne s'élèverait plus qu'à une centaine de personnes.

Un réseau d'écoles coréennes permet la scolarisation des enfants de la diaspora dans plusieurs pays, comme la Libye et la Mauritanie.

Une des traits originaux de la présence coréenne actuelle dans le monde arabe est la proportion importante de Nord-Coréens, dont le nombre est estimé à 4.000 au Koweït. Il s'agit de travaileurs du bâtiment nord-coréens qui, à l'instar de leurs compatriotes du Sud dans les années 1970 et 1980, constituent une main-d'oeuvre appréciée pour son ardeur au travail, dont les salaires offrent un avantage comparatif. Des ouvriers nord-coréens du bâtiment sont présents dans d'autres pays du monde, comme l'Iran et la Namibie, où ils ont construit le palais présidentiel, inauguré par le président Kim Yong-nam en mars 2008.

Source principale : "Koreans in the Arab world", article de l'encyclopédie wikipédia.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page