Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 01:02

A l'instar du facteur, le maccarthysme sonne-t-il toujours deux fois ? De fait, l'administration néo-conservatrice du président George W. Bush avait organisé, à l'automne 2003, une campagne de dénigrement contre trois organisations progressistes de la communauté coréenne américaine, accusées d'être à la solde de Pyongyang.

Quand la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) faisait partie des pays de l' "Axe du mal" du président George W. Bush, il ne faisait pas bon, aux Etats-Unis, militer pour le rapprochement intercoréen quand on était Coréen Américain.

A l'automne 2003, trois organisations progressistes coréennes américaines avaient ainsi été la cible d'une campagne de dénigrement, avec l'appui de journaux américains en coréen. Leur crime ? Refuser de se joindre aux voix des néo-conservateurs dans leur croisade contre Pyongyang. L'acte d'accusation ? Avoir fait allégeance à la RPDC, malgré les démentis des accusés. La méthode fleurait bon les heures les plus noires du maccarthysme dans l'histoire américaine.

Les organisations coréennes américaines visées, toutes non gouvernementales et à but non lucratif, sont :
- Nodutdol for Korean Community Development (Nodutdol pour le Développement de la Communauté Coréenne) ;
- Korean American National Coordinating Council (KANCC, Conseil de Coordination Nationale Coréen Américain) ;
- Congress for Korean Unification (Congrès pour la réunification coréenne), dont le président, M. Park Kisik, avait choisi de démissionner de ses fonctions à la KCIA (la CIA sud-coréenne) en 1971 et de se réfugier aux Etats-Unis, avant de militer - entre autres - pour la libération de l'opposant sud-coréen Kim Dae-jung, condamné à mort par les militaires au pouvoir au Séoul, avant de devenir le premier président sud-coréen à se rendre au Nord.

Les responsables mis en cause ont fait le parallèle avec les organisations d'exilés cubains anti-castristes, actives en Floride. Par ailleurs, l'implication dans les mouvements anti-guerre, de même que contre la ratification de l'accord de libre-échange entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, n'avait pu qu'aiguiser la volonté de certains faucons de l'administration Bush de discréditer ces opposants.

L'AAFC-Bourgogne exprime sa solidarité avec ces associations qui, à l'instar d'autres structures de la communauté coréenne aux Etats-Unis, ont d'abord un rôle d'organisation communautaire, militent pour la paix en Corée et favorisent les échanges culturels, économiques et militaires afin d'encourager la compréhension mutuelle, notamment par des voyages en RPDC. (Source : Robert F. Worth, "Man's Bridge To North Korea Is Seen as Link To Espionage", in New York Times, 5 novembre 2003, The Korean American Press)

Partager cet article

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Coréens d'outre-mer : autres articles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page