Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 22:54

En 2011, selon le gouvernement sud-coréen, la communauté coréenne en Iran ne s'élevait qu'à 405 personnes (non compris des diplomates et des scientifiques nord-coréens et leurs familles). Ce chiffre ne reflète toutefois pas une présence qui fut longtemps bien plus importante, liée à la présence de travailleurs sud-coréens dans le pays.

Image de l'école coréenne à Téhéran

Image de l'école coréenne à Téhéran

Comme dans d'autres pays du Proche et du Moyen-Orient, la présence sud-coréenne en Iran a été liée à une migration de travail, notamment dans les secteurs du BTP et de la construction navale. Les travailleurs envoyés par les conglomérats sud-coréens ont entraîné une très forte augmentation de la communauté coréenne dans le pays, de 150 personnes en 1971 à 7 400 en 1978. Entre 1977 et 1979, 300 000 travailleurs sud-coréens se seraient rendus en Iran.

La révolution iranienne de 1979 a entraîné des réactions xénophobes et s'est traduite par le départ de la quasi-totalité de la communauté coréenne, qui n'était plus constituée que de 30 personnes en 1980. Les forces militaires sud-coréennes ont organisé l'évacuation des ressortissants, qui s'est parfois opérée dans des conditions dramatiques : un accident de la route a entraîné la mort de 5 personnes tout en en blessant 20 autres. Des travailleurs sud-coréens sont ensuite progressivement revenus dans le pays : en 1985, la communauté coréenne en Iran était formée de 3 700 personnes. La guerre Iran-Irak, ainsi que le renchérissement du coût de la main d'oeuvre sud-coréenne réduisant l'intérêt économique des migrations de travailleurs, ont ensuite mis un coup d'arrêt à cette seconde phase d'augmentation de la présence coréenne en Iran.

En 2011, la communauté coréenne en Iran était formée de 405 personnes, dont 42 avaient la nationalité iranienne. Elle était constituée de diplomates sud-coréens, de cadres expatriés et de membres de couples mixtes, ainsi que d'une poignée d'étudiants internationaux (20).

L'Association des Coréens d'Iran, créée en 1970, est présidée depuis 1997 par Jo Seung-mi, dont le mari, iranien, a étudié à Séoul. 

La capitale iranienne compte une école coréenne.

Sources : 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page