Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 20:31

Le cinéma indépendant dijonnais Eldorado renoue avec la filmographie coréenne : est actuellement à l'affiche Strangers de Na Hong-jin. Nous reproduisons ci-après la présentation du film par l'équipe de l'Eldorado.

"The strangers" de Na Hong-jin au cinéma Eldorado

On avait beaucoup aimé Chaser, le premier long de Na Hong-jin, à base de tueur en série et de marteau. Avec The Strangers, le cinéaste n’a rien perdu en férocité mais a considérablement progressé au chapitre mise en scène, distillant habilement ses effets horrifiques mais surtout en variant les ruptures de rythme et en usant fréquemment d’humour dans des moments inattendus.
L’affaire commence un matin d’averse dans un village de montagne qui découvre qu’un meurtre épouvantable vient d’être commis par un des habitants. L’assassin aux yeux révulsés, en état de quasi catatonie, est inapte à tout interrogatoire et, au passage, recouvert d’une vilaine maladie de peau qui n’a rien de très naturel. L’un des policiers qui participe à l’enquête est convaincu que le village tout entier est la proie d’une malédiction poussant ses habitants à assassiner leur famille. Il faut dire que la fréquence des meurtres s’accélère, que de bien étranges créatures peuplent les forêts alentours et que lui-même est bientôt victime la désignée de la malédiction.
Il serait vain de tenter de raconter les péripéties de ce récit dense, impliquant de nombreux personnages secondaires. Pour autant, Na Hong-jin a eu l’intuition de confier le premier rôle à un pur antihéros : un flic débonnaire et un peu bedonnant, pas très courageux, naïf et donc, d’une vulnérabilité contagieuse pour les spectateurs. Alors, lorsque entrent en piste un vieil ermite japonais soupçonné de commander aux forces occultes, de paisibles artisans soudainement métamorphosés en tueurs sanguinaires, des êtres fantomatiques ou encore une gamine espiègle qui prend l’apparence d’une créature démoniaque, notre héros est vite dépassé par les événements. Dans ce contexte traditionnel de la Corée rurale, le cinéaste sait jouer des influences occidentales, on pense notamment au Shining de Kubrick ou à L’exorciste de Friedkin.

Film sud-coréen de Na Hong-jin (2016) 2h36, VOST.
Avec Kwak Do-Won, Hwang Jeong-min, Chun Woo-hee.


Horaires du 6 au 12 juillet
Mer, Sam, Lun, Mar: 15h15 | 21h00 Jeu, Ven, Dim: 13h00 | 17h00

 

Partager cet article

Repost 0
Published by AAFC - Comité Bourgogne - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page